Sur les traces de la naissance du café : le maintien d’un terroir caféier d’exception

Sourcing & caféiculture

Sur les traces de la naissance du café : le maintien d’un terroir caféier d’exception

Emmanuelle Barrera | 2019-03-29

« Galatooma », « Merci » en oromo. C’est le premier mot qui vient à l’esprit après ce voyage au cœur d’une des zones de naissance du café arabica. En ce début du mois de février, nous avons eu la chance de nous retrouver dans la Wällägga occidentale. Cette zone, située à quelques kilomètres de la frontière du Sud Soudan offre des parcelles de forêts préservées, abritant des variétés de caféiers endémiques et une biodiversité à couper le  souffle que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Les producteurs que nous y rencontrons travaillent pour la qualité en privilégiant des variétés locales et la transmission de savoir-faire traditionnels qui redonnent ses lettres de noblesse au terme « Terroir ».

La notion de terroir dans une forêt caféière

Le terroir, si important à nos yeux dans le café, est un concept rarement défini et qui reste encore abstrait pour certains d’entre nous. Pour en donner une définition, nous dirons que dans une forêt caféière :


Le terroir se définit par un espace géographique délimité (la forêt et ses conditions climatiques, atmosphériques et topographiques particulières), dans lequel des hommes (des producteurs) construisent un savoir collectif de production (des techniques de culture, des variété(s), des process de transformation) qui confère au café un profil sensoriel unique et une typicité liée à cette zone.

Cette définition peut sembler théorique, mais déguster des cafés du Wallagga rend tout cela très vite concret… ! Mais alors, pourquoi insister autant sur la valorisation des cafés de forêts éthiopiennes, alors que de nombreux cafés de plantation proposés par Belco sont produits sous ombrage ? La réponse est multiple et l’enjeu est précieux…

Préserver un terroir d’exception

Un café de forêt, c’est avant tout un café produit sous l’ombrage naturel et protecteur d’une forêt naturelle, sur des sols riches et fertiles. A la différence d’autres pays qui plantent des arbres uniquement pour l’ombrage, ici, on parle d’un système agro-forestier. Cette technique ancestrale, débutée en Ethiopie il y a plus de 400 ans, possède plusieurs avantages pour le milieu :

Préservation des sols

Les arbres protègent les caféiers en diminuant les effets des vents, des pluies et chaleurs trop extrêmes. En enfonçant profondément leurs racines dans les sols, ces arbres favorisent également la circulation capillaire de l'eau vers les nappes profondes, permettant de mieux résister aux sécheresses, mais aussi de lutter contre la pollution des eaux et les inondations. D’un point de vue agronomique, les arbres permettent aussi de lutter contre l’érosion des sols.

Productions intercalaires

Les forêts caféières permettent également de produire des cultures dites intercalaires. Ces productions secondaires, telles que le bois de construction ou encore la production de miel, sont des sources de revenus et d’alimentation complémentaires au café pour les producteurs.

Maintien de la biodiversité

Avec une moyenne de 10 à 15 essences d’arbres par forêts, dans les zones bien entretenues, ces forêts caféières permettent de préserver la biodiversité. En effet, ce système agroforestier unique est extrêmement lié à la production de café et n’existerait sans doute plus sans elle. Valoriser financièrement la culture caféière dans ces forêts permet donc de contribuer au maintien de cet écosystème diversifié, possédant une faune et une flore riche.


L'Aningeria, majestueux et spectaculaire, cet arbre utilisé pour son bois est aussi menacé de disparition par la déforestation (forêt de Waro)

L'Aningeria, majestueux et spectaculaire, cet arbre utilisé pour son bois est aussi menacé de disparition par la déforestation (forêt de Waro)

Implication auprès des producteurs


Belco et Anbassa valorisent les producteurs qui protègent les savoirs faire traditionnels et les variétés locales sauvages aujourd'hui délaissées pour les nouvelles semences. En travaillant sur le long terme avec les producteurs de cette zone, nous contribuons donc à préserver ce terroir et à ressortir le meilleur de ce qu’il a à offrir avec des cafés aux profils aromatiques incroyables. En important ces cafés, nous contribuons également à créer de la valeur ajoutée pour les producteurs locaux en améliorant de manière directe le niveau de vie de leur famille.

Ragasa avec son fils ainé, producteur du Fendacha à gauche, l’un des producteurs de Yéti avec sa fille à droite.

Ragasa avec son fils ainé, producteur du Fendacha à gauche, l’un des producteurs de Yéti avec sa fille à droite.


Les cafés du Wallagga arriveront dans quelques semaines chez Belco et nous avons hâte que vous les découvriez pour mesurer à quel point ce terroir est exceptionnel…

L'équipe Belco

Je m'abonne à la newsletter Belco :
logo BELCO

Retrouvez-nous sur :


Contactez-nous

Appelez-nous au 05 56 16 56 56

Du lundi au vendredi de 09h00 à 19h00

ou


Contactez-nous directement

sur notre formulaire en ligne.

Mentions légales | Notre politique de confidentialité | CGV